Pour le nourrisson ou l’enfant

L’accouchement est le premier traumatisme du bébé, il nécessite souvent l’utilisation de spatules, ventouses ou forceps qui vont créer des pressions sur les jonctions entre les os du crâne et diminuer la mobilité des ces os importante pour le bon développement de bébé. Cela pourra occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou a plus long terme chez le nouveau-né.

Principaux motifs de consultations :

  • Régurgitations importantes ou même vomissements
  • Problèmes de digestion (diarrhée ou constipation)
  • Pleurs importants
  • Difficultés du sommeil
  • Crâne « déformé » après accouchements difficiles
  • Motricité de la tête

L’ostéopathe peut traiter de nombreux troubles survenant chez le bébé ou chez l’enfant ; en effet, la croissance entraine des modifications importantes et rapides qu’il convient de traiter au fur et à mesure afin de garantir le confort et la croissance harmonieuse du nouveau-né et de l’enfant.

Dès les premières heures de la vie, l’ostéopathe a un rôle majeur à jouer chez le bébé.

Les séquelles d’accouchement difficiles : Une naissance compliquée peut entrainer des troubles du sommeil, de la digestion ou encore de posture (par exemple un torticolis) chez le bébé. L’ostéopathe agit sur le corps du nouveau-né afin de rétablir son équilibre suite à une césarienne ou un accouchement long et difficile.

La plagiocéphalie : Il arrive dans certains cas que le nourrisson ne possède pas un crâne tout à fait rond et harmonieux dans les premières semaines de sa vie et qu’il existe des zones du crâne plus plates que d’autres, associées ou non à un torticolis. L’ostéopathe peut agir sur la forme du crâne jusqu’à six mois maximum, au-delà le crâne du bébé est ossifié et le traitement ostéopathique ne pourra plus agir sur sa forme.

Les reflux et les coliques : les bébés sont souvent sujets à des troubles digestifs, qui peuvent leur donner des douleurs importantes et les empêcher de se nourrir correctement, ce qui peut avoir un impact sur leur croissance. Les gaz, les ballonnements, les reflux et les coliques sont des troubles sur lesquels l’ostéopathe peut agir par des techniques douces sur l’abdomen du bébé.

Le sommeil agité : certains bébés pleurent énormément et ont du mal à trouver le sommeil et à faire des nuits complètes. Ces difficultés peuvent être dues à des petits déséquilibres du système nerveux ou encore à des douleurs notamment au niveau du ventre. L’ostéopathe obtient de bons résultats sur l’amélioration de la qualité et de la quantité de sommeil du bébé.
L’enfant

L’ostéopathe peut agir sur différents troubles affectant l’enfant :

  • Les douleurs liées à la croissance : le fait de grandir peut parfois entrainer des douleurs car la croissance est rapide et nécessite de nombreuses adaptations au niveau du corps. L’ostéopathe aide l’enfant à effectuer ces adaptations posturales et lui permet de garder un corps équilibré et une croissance harmonieuse.
  • Les maux de ventre : qu’ils soient dus à des tensions du système digestif ou à un état anxieux, le traitement ostéopathique peut aider à diminuer ces douleurs abdominales.
  • Anxiété, agitation et troubles du sommeil : comme chez le bébé, des déséquilibres du système nerveux autonome peuvent maintenir l’enfant dans un état d’agitation ou d’anxiété sur lesquels l’ostéopathe peut agir, et ainsi aider à rétablir un état de détente chez l’enfant.

Accompagnement de l’enfant sportif : la pratique d’un sport peut être traumatique pour l’enfant et peut avoir des conséquences sur sa croissance ; l’ostéopathe aide l’enfant à ajuster ses tensions en fonction du sport qu’il pratique et ainsi lui permettre de continuer à grandir harmonieusement et d’augmenter ses performances sportives.